Le grand cahier – Agota Kristof


Non je n’ai pas arrêté de lire, en fait, je lis encore à tous les jours comme depuis la première journée où j’ai comprise que dans les livres se cachait un monde imaginaire incroyable.

J’accumule les livres lu dans une pile pour vous en parler, et j’ai une autre pile de livres à lire.  Je pensais qu’à force de vieillir la montagne de livre à lire diminuerait mais que je m’étais trompée!  A chaque jour je fais la découverte de nouveaux auteurs, de nouvelles sagas, c’est comme une histoire sans fin.  Une passion de la lecture qui grandit avec moi au fil de ma vie.

Agota Kristof, encore une fois une auteure qui m’était totalement inconnue avec laquelle je suis bien contente d’avoir fait connaissance.  Le premier livre de sa trilogie intitulé «Le grand cahier» m’a laissé sur ma faim et ne me donne pas d’autre choix que de placer les deux autres livres qui font la suite dans ma pile de livre à lire.

Une histoire brusque, froide, un peu cruelle, mais bizarrement que j’ai lu avec un petit sourire en coin.  Suis-je une sans coeur ?  Je n’en sais guère, mais du moins, je me suis bien amusée.  Je vous avise tout de suite, âme sensible, s’abstenir de lire ce livre.  Rien n’y est vraiment très dégoutant mais l’histoire qui aurait pu être totalement écrite d’une façon plus touchante est livrée de manière saccadée, nue, et «in your face».

L’histoire des jumeaux Claus et Lucas est crue, sans flafla ni dentelles.  La toile de fond, la guerre, remplie de soldats, famine, bombe, saleté et surtout survie.  Ils se retrouvent presque en otage chez leur grand-mère qui possède tout probablement une pierre à la place du coeur.  Livrée à eux-même, les jumeaux déjà complices de nature, s’adonnent à toutes sortes de sessions d’entrainement afin d’endurcir leurs caractères.

Une histoire même sale et froide peut aussi être palpitante et déconcertante.   J’ai terminé la dernière page bouche bée, je me dois de lire le prochain….

PS. Bizarrement j’ai lu mon premier livre d’Agota Kristof le même mois qu’elle est décédée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s