À l’ombre


À l’ombre de l’amour

Un pas en avant, deux en arrière

Un regard de glace, un coeur de pierre

Et les autres qui dansent tout autour

À l’ombre de la nuit

Un regard vers l’avant, deux yeux dans la pénombre

Un souffle de trop, un cri trop court

Et la vie qui s’anime et tombe

À l’ombre de tes pas

Un frisson qui s’éveille, deux sauts dans le vide

Un rire faux, un pas de trop

Et les autres qui s’en foutent

À l’ombre de ton corps

Un livre ouvert, deux chapitres incomplets

Un encre noir, un instant volé

Et les autres qui fuient

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s