Je touche du bois


Après 2 jours à entrer mon bois de chauffage pour l’hiver qui s’en vient (malgré la belle température d’aujourd’hui) j’ai un nouveau regard respectueux à toutes les fois que j’aperçois un truck rempli de bois qui passe sur la rue principale.

En tous cas, l’expression toucher du bois prends tout son sens pour moi ces deux derniers jours…

Oublier la zumba, la salsa, le baladi, le yoga, le insanity, vous n’avez qu’à vous faire livrer 6 cordes de bois et de vous donner comme mission de le rentrer vous-même par la minuscule fenêtre du sous-sol.

Avec comme seul ami une paire de gant de travail à 2 piastres du dollarama et une belle brouette rouge à moitié percée.  On se croirait dans Survivor sauf que j’ai d’autre chose de mìeux à manger que du riz.  Mais je ris pu!  LOL

La fille nocturne s’est couchée hier soir à 19 h 30 pour lire un peu et vers 20 h 30 dormait déjà à point fermé (et dos barré)…un samedi soir !  Je comprends maintenant mieux les générations de mes ancêtres qui se levaient aux petites heures du matin et se couchaient avec le soleil qui descendait à l’horizon.  S’ils entraient du bois, holé shit man, c’est de l’ouvrage!!!!

Il n’y a pas une place dans mon corps de 33 ans (qui en feel 90) que je n’ai pas mal ce soir en tapant ce blogue.  Mes bras sont pesants sur mon clavier, mes épaules sont stiff, mon dos craque comme les planchers de ma vieille maison centennaire, mes jambes ne répondent plus à l’appel, mes cuisses et mon cul m’ont désertés depuis longtemps et mes pauvres petits pieds sont sur un badtrippe sans fin.   LOL

Pour m’endormir depuis 2 soirs je ne compte plus les moutons, mais les bûches, mon eau de cologne s’intitule bois sec à l’écorce de bouleau avec un brin de scie à l’érable et une odeur forte de swing de bucheronne.

Sérieux, aujourd’hui je me suis mise à rêver à du beau rouge à lèvre, du vernis à ongle reluisant, à des belles petites jupes assorties avec des stilletos rouge sang.  La féminité en prends un certain coup quand tu entres ton bois de chauffage.  A part un élastique rose pour t’attacher les cheveux le reste prends le bord.

Mais j’avoue par contre que de voir la face de la voisine un peu âgée d’à côté quand je lui ai dit non madame je fais ça toute seule valait mille mots.  Mais vous n’avez pas de mari madame ?….eh non, juste moi pis mes 2 bras pour entrer tout ça.  Du coup, ça m’a donné un autre petit boost pour continuer encore quelques heures.

Ok ok, je me lamente mais dans le fond, j’aime bien ça.  Travailler pour préparer ta maison pour l’hiver comme dans le vieux temps me donne une certaine fierté.  En plus, quand je chaufferai ma fournaise cet hiver bien au chaud sur mon gros sofa en train de lire un bon livre je pourrai penser à ces journées de tortures et en rire un peu.

Bon ben sur ce…je me couche…demain, devinez quoi….je rentre mon bois!

Nadz

 (un petit aperçu de la quantité de bois…AVANT de le couper, donc multiplier cette montagne par 4 et c’est ici que le fun commence!!!  Je pense en avoir encore pour plusieurs jours)

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Anonyme dit :

    You go girl haha

    1. LOL trust me…i’m going!

    2. LOL trust me…i’m going!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s