La valse des rénos


Je ne suis pas trop certaine de mon titre, peut-être devrais-je appeler ça au lieu la gigue des rénos, la salsa des rénos, la triple vrille double axcel des rénos, en tous cas…pour être des rénos c’est vraiment des vrais de vrais rénos comme on en voit à la TV.  LOL

D’où la raison pourquoi j’ai un peu beaucoup négligé mon blogue ces temps-ci.  Entre mon mont Everest de bois de chauffage à entrer pour l’hiver, tous les murs, plafonds et plancher de la Vieille Maison qui se font défairent et aussi une tonne de choses à penser à acheter afin d’avancer dans la réalisation de ma maison de rêve…c’est toute une job!

Qui aurait cru qu’acheter des articles comme une toilette pourrait créer des maux d’estomac ?  Pour le bain, c’est encore pas si pire, j’ai simplement enlevé mes souliers et je me suis assise dans tous les bains du display au magasin LOL  Mais une toilette…tu fais quoi ?

Je me vois mal arriver avec mon paquet de rouleau de papier de toilette sous le bras, des magazines dans l’autre et dire au vendeur…Excusez-moi, j’ai besoin d’un peu de privé pour pouvoir essayer vos toilettes en paix!  LOL

Alors je pense bien que je ne saurai que vraiment pour de vrai vrai, si j’ai fait l’achat de la toilette idéale lorsqu’elle sera installée chez-moi et que je pourrai vraiment l’a «tester»  eheheh

D’une certaine façon, je suis contente de rénover de fond en comble cette Vieille Maison de 144 ans, ça me fait découvrir des choses que je n’aurais jamais pu savoir avant.  Des secrets bien gardés dans ces murs.

Comme par exemple, les gens aimaient, non ce n’est pas le mot juste, je dirais ADORAIENT, le papier peint.  Parce que, croyez-le ou non, en dessous des «lattes de presswood» avant d’arriver à la planche originale, il n’y avait pas une, deux ou trois couches de papier peint mais bien…HUIT!

J’ai découvert à travers les murs et papiers peint, qu’il y avait autrefois une chambre de petite fille remplie de papier peint rose à fleur et une autre de petit garçon ornée sur tous les murs de cowboys, vache, cheval et indiens.

J’ai trouvé aussi un vieux vieux peigne d’époque en dessous de la vieille baignoire, un comic book des années 70 et aussi, surtout, une vieille carte à jouer dans l’ancienne cheminée….un as de coeur!  Présage d’amour….je l’espère!

A travers les rénovations, j’apprends à aimer ma Vieille Maison, à faire sa connaissance, à l’apprivoiser.

Espérons qu’elle m’aimera autant que moi je l’aime déjà!

Nadz

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s