Les deux pieds dans le vide


La vulnérabilité est un sentiment qui m’effraie Elle est synonyme à mes yeux d’abandon et de regrets. Trop souvent elle m’est apparue dans un coin noir à rire de mes émotions. Elle me fait frissonner de désir et de haine.

Mais comme un aveugle, j’avance dans la brume, les yeux grands ouverts, et j’entends son rire au loin. J’essaie de courir plus vite pour ne pas qu’elle me rattrape au passage.

Quand on ouvre son coeur, on se lance inévitablement dans le vide. Plusieurs fois mon parachute ne s’est pas ouvert et je me suis retrouvée l’âme en deuil.

Pourtant je continue de croire secrètement à l’impossible. Cette vulnerabilité me chuchote à l’oreille et j’entends ces murmures grandir en moi tel les racines d’un arbre qui s’obstine à mourir.

Depuis longtemps cette barrière n’avait montré signe de faiblesse. Voilà qu’elle semble vouloir s’effrondrer et j’essaie de la retenir de toutes mes forces d’une main tandis que j’essaie de la repousser sauvagement de l’autre.

Il me faudra venir à l’évidence que sans un saut les deux pieds dans le vide, mon coeur ne sera jamais …

Nadz

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Anick dit :

    !!!…J’AIME…!!!

  2. melissa dit :

    Well, je n’ai qu’une chose à dire sur la vulnérabilité. Ne pas la confondre avec ‘fragilité’. Cheers à ta vulnérablilité!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s