En désintox


Depuis déjà plusieurs semaines je suis en pleine désintoxication de mon corps…je vous explique. J’ai dû arrêter la pilule contraceptive pour raison de santé, cette drogue que j’ingurgitais depuis l’âge puceau de 14 ans est en train de me sortir par les pores !!!

Maintenant les SPM pour moi sont devenus des FDGSPMDLMAM (Fucking de Gros Syndrôme Pré-mentruel de la Mort à Marde). J’ai tellement sué le mois dernier que je pensais peut-être que j’avais frappé la ménopause. Les hormones me sortent par les oreilles et la rage me picote le bout des doigts. Qui aurait dit qu’une petite pilule à l’apparence joyeuse et innofensive de couleur pastel ferait vivre de si grandes montagnes russes à mon corps de vieille? (voir blogue précédent)

D’abord, il y a les menstruations douloureuses et qui n’en finissent plus. Je n’ai jamais connu ça dans mon corps de femme, la pilule allégeant tous ces problèmes. Les boutons d’acné qui sont comme «reborn» et que j’ai dû combattre en partant à la recherche de produits presque nucléaires utilisés sur ma figure dans ma tendre jeunesse. Les mood swings de l’enfer, tantôt je suis belle et tendre et l’instant d’après ma vie est finie et je pleure en regardant des annonces à la télé et mangeant mes émotions. Et un tout nouveau symptôme ce mois-ci qui vient de se rajouter à la liste déjà longue, la fatique extême qui se manifeste entre deux coups de chaleur comme si j’étais dans un sauna assise sur mon sofa.

COUP DE BARRE INTENSE

Moi d’habitude si pétillante et pleine d’énergie, je me vois me coucher presque en même temps que le soleil, n’en pouvant plus de tenir la manette de la télé tant qu’elle pèse une tonne. Ma douce moitié me regardant comme si j’avais l’allure d’une extraterrestre quand je lui annonca, bon ben moi j’m’en vais me coucher! Déjà!!!!

Les chaleurs de la ménopause, si elle ressemblent aux mêmes chaleurs que j’ai tout de suite en expulsant tout ce poison des 20 dernières années de mon corps, au diable les vacances dans le sud l’hiver. Je n’aurai qu’à faire l’achat d’un chapeau de paille et de me remplir un petit bac de sable où j’y enfoncerai mes pieds en écoutant les nouvelle de 18 h et le tour sera joué.

Et dire qu’on prend cette merde là depuis l’adolescence pour «régler nos règles»! Après avoir vécu cette mini cure de désintoxication, je dois vous avouer que j’y repenserai à deux fois si je dois commencer ce rituel à nouveau. En espérant mes prochaines sueurs du mois prochains, je pars dès maintenant à la recherche d’un bon CD de musique jamaicaine pour agrémenter mon prochain voyage sensoriel dans le sud!

Nadz (la sueur dans le toupet)

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. m1nt1e dit :

    Pauvre toi, c’est pas facile! Mon Dr m’a enlevé la pillule parce que mon risque de faire un  »stroke » était trop grand, mais dans mon cas, ça été le contraire, à peu près tout ce qu’il n’allait pas avec mon cycle s’est résolu…Pour les SPM, avant la trentaine, j’en avait pour ainsi dire, jamais eu…mais maintenant, mon mari se tient hors de ma bulle pendant ces jours…c’est mieux pour sa santé 😛

    Décourage-toi pas, tout les symptômes devraient se résoudres d’ici 6 mois…ce que j’ai le plus aimé de ne plus être sur la pillule, c’est la perte de poids qui vient avec!

    1. oui en plus j’ai commencé à m’entraîner alors je m’attends à une belle perte de poids 🙂 Non j’essaie d’en rire le plus possible et d’aviser mon conjoint de sortir de ma bulle au besoin ahah

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s