Du rêve en carton


Je ne sais pas pourquoi je ne me suis jamais fais passer en premier dans ma vie avant aujourd’hui!  First of all, c’est MA vie et deuxièment j’ai réalisé qu’on décide, pas en totalité, mais en grande partie en tous cas, de la direction vers laquelle on désire profiter du temps qui nous est alloué sur cette terre.

Qualifiez tout ça d’excuses, de manque de temps, d’inconscience, d’insouciance, d’intelligence mal gérée, de peureuse, même moi je ne le sais pas mais ça fait tellement du bien depuis que je me suis ouverte les yeux!  Afin de continuer sur  ma lignée de positivisme de 2013 et d’année de Me, myself and I, je suis retournée aujourd’hui à une source que j’avais oubliée depuis quelques temps.  C’est en discutant avec une bonne amie et lorsqu’elle me demanda :

Aye Nadz, tsé ta pancarte de rêves, tu t’en fais tu encore une à chaque année ?

Et à moi de répondre :

Quelle pancarte ?

J’avais complètement oublié, flushé d’un des tiroirs de ma mémoire, ma pancarte de rêves.  Depuis quelques années déjà que je n’en faisais plus.  Du coup, j’me suis sentie drôle à l’intérieur, à quelle sorte de vie folle et en oublie complète de moi-même étais-je, que j’avais du coup, rayé mes rêves de ma vie?

Ok ok, je vous explique le principe.  À chaque début d’année, on se faisait un genre de petit party intime chez-moi, tous ceux et celles qui le désiraient.  Muni de stylo, scotchtape, une montagne de magasine et chacun un gros carton.  On se faisait un gros brunch et on se mettait à la tâche.  L’objectif, découper toutes les photos inspirantes, nos désirs pour l’année qui débutait, ce qui nous passionne, nous fait sourire, bref, vous fait vibrer!

Nos pancartes terminées, on les affiche tous dans nos maisons respectives à un endroit où l’on peut les apercevoir à tous les jours, de façon à ne jamais oublier ce qui nous «drive» dans la vie.  Et OUI depuis déjà quelques années, pour une raison ou pour une autre, j’avais oublié d’en faire une.  Comme si j’avais mise mes rêves en quarantaine.  J’en ai absolument aucune idée pourquoi!

Aujourd’hui en ce 30 janvier, je sais ce n’est pas le début de l’année mais mieux vaut un peu tard que jamais.  Je me suis assise, seule, à même le sol de mon mini studio de yoga personnel.  Ma pancarte de rêves sera installée fièrement sur le mur qui me fait face à chaque matin quand je pratique mon yoga.

J’ai monté le volume du stéréo, sortie mes vieux magasines du sous-sol, ma scotchtape, et mon gros carton et je me suis permise de rêver à nouveau…

Nadz

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. fredofoodie dit :

    Cool! J’aime l’idée!!!

    1. Merci!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s