Célibat cha cha cha


Je discutais avec un ami hier qui me confiait à quel point il avait peur de ne pas rencontrer un jour sa douce moitié.  Que sa vie n’aurait aucun sens sans cette personne tant désirée.  Qu’il angoissait la nuit en pensant finir sa vie seul.  Qu’il se devait de faire connaissance avec elle dans les plus brefs délais même si sa vie devait se résumer à avoir des rencarts jour après jour, nuit après nuit avec comme seul but concret la découverte de cette perle rare.  Une vraie job à temps plein quoi!

WTF ?

Devrais-je vous mentionner qu’il est âgé de 24 ans, qu’il est beau, en santé, et qu’il a la vie devant lui?  Je vous cite lui comme exemple, mais dans le fond, ne sommes-nous pas tous un peu comme lui ?  La peur au ventre de finir nos jours seuls, ratatinés, la couche aux fesses, dans notre coin à écouter le bingo tv.

La société en générale priorise les couples, les familles mais oublie souvent les personnes seules.  Et par seule, je veux dire célibataire.  Car croyez moi quand je vous dis que célibataire ne rime pas avec passer notre temps seul entre 4 murs.  Si on dit oui à la vie et aux opportunités, les personnes «seules» le sont rarement.  Et pourquoi, on pense toujours des personnes célibataires qu’elles font «pitché» ?  Vous n’avez jamais pensé que certains d’entres nous, le sont par choix et non par obligation.  Qu’il est préférable d’être bien avec soi-même, que mal accompagné dans l’autoroute de la vie.

Il y a toujours une panoplie d’activités d’organisées pour les personnes en couple ou pire encore les familles, mais les personnes sans enfants et sans compagnon…bof pas important, ils s’occuperont entres eux.   Je ne comprend pas encore pourquoi on n’organise pas plus souvent des soupers, des rallyes…name it…mais juste des gens célibataires.  La peur d’être seule en ces temps moderne en est presque une phobie.

Combien de personnes restent en couple, non pas par amour fou mais par peur d’être seul ?  Combien de gens s’empêchent de faire des activités seules comme aller au resto ou au cinéma ?  C’est mal vu encore par la plupart des gens, on fait «pitché» d’être seul, pourtant je me sens très bien et à l’aise.  J’ai autant le droit de bouffer à ce resto que toi même si je lis au lieu d’endurer une conversation plate d’un partenaire obligatoire que toi té en train de te taper hehehe

Au cinéma, je ne partage pas mon popcorn et ma boisson gazeuse sera sirotée jusqu’à la dernière goutte par nul autre que moi 🙂   Au resto, je prendrai le temps qu’il me faut pour manger et je partirai quand bon me semblera.  Mon lit sera confortable car j’y serai en plein milieu et le partage des couvertures n’est pas nécessaire, sans mentionner le ronflage !

Je chanterai à tue-tête dans la douche le matin sans me faire crier TA GUEULE !

Je ne sais pas d’où ça vient cette peur de ne plus exister sans avoir une moitié…on est pas déjà entier?  On ne rate pas sa vie parce qu’on est seul.  Je l’avais moi aussi ce stress existentiel quand j’étais un peu plus jeune.  Je me rappelle encore de LA journée où tout à basculé.

J’étais au travail, fin vingtaine, célibataire, encore une fois, et j’avais un mini badtrippe de «OH MY GOD ma vie est finie parce que je suis seule»  Une collègue, un peu plus âgée que moi, me fit comprendre qu’une vie ne se résume pas seulement à trouver l’être aimé mais à s’aimer soi-même en premier.  De s’entourer d’ami, de famille, de gens qu’on aime et qui nous font sentir bien.  Qu’on peut très bien avoir une vie bien remplie sans nécéssairement la partager avec une autre personne en particulier.  C’était, comme dirait Oprah, un AH AH moment pour moi.  Simple comme explication mais ça m’a donné comme une claque en pleine face.

Je salut, tout ceux et celles, qui comme moi, se font passer en premier dans leur vie.  Qui disent oui à l’amour mais pas à n’importe quel prix.  Qui peuvent être un tout sans avoir de moitié.  Qui font confiance en la vie et à ce qu’elle leur apportera.  Je sais que je ne suis pas la seule qui pense comme ça même si parfois je me fais encore regarder avec pitié d’être seule.  J’ai le loisir de faire ce que je veux, quand je veux avec qui je veux et ce sans demander la permission.  Le luxe de modifier mon horaire comme bon me semble sans préavis.

Est-ce que j’ai perdu espoir de trouver ce fameux être parfait qui est supposé venir rendre ma vie plus complète ?  Non, du tout, mais ma vie est déjà complète même s’il n’y fait pas parti.  Je vois ça comme un bonus et non comme un besoin.  Un jour, il croisera mon chemin, et s’il ne le croise pas…tant pis pour lui!

Bonne soirée 🙂

Mouah

Nadz

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s