Des rêves à vendre


Ça vous arrive souvent de vouloir changer de vie ? De simplement tout colisser là et de prendre la poudre d’escampette. Moi oui, à répétition, tel un disque qui saute, et ce depuis toujours.

Je me souviens être tout petite et déjà d’avoir ce sentiment dans le creux de mon estomac. L’envie innée d’aventure, de plus grand, de plus gros, de palpitations, de chatouillements dans mes veines. Je pensais qu’en vieillissant cette sensation s’estomperait, au contraire elle se multiplie à vue d’oeil.

Je devais avoir 8 ans, je décidais tel une vraie diva que j’en avais assez de cette vie trop merdique à mon goût. Je prenais toutes mes affaires les plus précieuses à mes yeux, les placaient minutieusement dans mon petit sac à dos bleu poudre, du Micheal Jackson ou du Cindy Lauper qui jouait à m’en fendre les oreilles dans mon walkman et je partais pour une vie meilleure.

Avec ma bicyclette rouge, les cheveux dans le vent, je pédalais en quatrième vitesse direction nul part et partout à la fois. Vers la vie de mes rêves quoi!

Plusieurs tours de pistes plus tard, la sueur dans le toupet et mon estomac qui gargouillais pour son prochain repas, je garais timidement mon char de course dans le garage et je rentrais à la maison.

Fast forward 27 ans plus tard, la petite fille dans le corps de femme ressent souvent la même sensation de panique. L’envie de fuir est toujours aussi présente, de changer de vie, de peut-être trouver le bonheur ailleurs. J’ai toujours le sentiment que je n’aurai pas assez d’une seule vie pour tout accomplir l’énumération exhaustive que contient ma bucket list.

Est-ce que c’est possible d’avoir trop de rêves et que dans la course folle de devoir tous les accomplir on passe à côté du vrai sens de sa vie?

C’est ma grosse question à cent piastres du jour!

Bonne journée

Nadz

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Anonyme dit :

    Très bon blog Nadz! Et bonne question, très bonne question. Des fois j’pense que c’est à la fois un des plus gros mystère de la vie et une des plus grosse frustration en même temps. « Si j’avais tourné à droite au lieu de tourner à gauche cette fois là, qu’est-ce qui ce serait passé? »

    1. Merci du commentaire et surtout merci de me lire 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s