Rewind


La musique ça vraiment le don de me transporter ailleurs. J’me surprend souvent à être un vrai karaoké ambulant et à fredonner les paroles de centaines de « tounes » qui passent à la radio sans même m’en rendre compte. Tel une hypnose synchronisée, il ne suffit que d’appuyer sur play et me voilà parti pour un road trip dans mes souvenirs. Je regarde la route mais je n’y suis plus vraiment. Je plane quelque part entre 1994 et 1996.

La musique a aussi le don de me faire réaliser parfois que oui, je vieillis. Je reconnais maintenant, plus souvent qu’autrement, la version originale bien tricotée dans le nouveau remix de l’heure. Les plus jeunes me regarde soit d’un oeil qui me scandalise et me fait vouloir arracher mes quelques cheveux blancs ou me vénèrent parce que oui, moi j’ai vécu du temps de Cobain!

Vendredi soir j’suis sortie dans un bar que j’adore et un groupe y jouait de la musique live. J’vous mens pas en vous disant que j’ai pratiquement reconnue tous leurs morceaux. Ils étaient quatre sur scène, deux guitaristes, une qui donnait une bonne volée à son « cajoun » et le chanteur. Du coup, je pouvais presque m’imaginer 20 ans plus jeune.

Les broches me piquaient les gencives, je battais du pied dans mes Converse et je tentais tant bien que mal d’avoir l’air super cool pour impressionner mes chums mais surtout un en particulier, petit blond blême aux yeux bleus et à la démarche du show-off typique, qui ne le su jamais.

On se souviens tous d’une chanson sur laquelle on à peut-être fait l’amour pour la première fois, celle où on à dansé un beau grand slow, où le coeur nous a battu plus fort qu’à l’habitude. Un air sur lequel on se rappelle avoir dansé jusqu’aux petites heures du matin, ou un autre qui a su éponger notre peine d’amour au fur et à mesure qu’on appuyait rageusement sur « repeat ». On se rewind la vie pour figer son fast-forward.

Pour moi, la musique fait partie intégrante de ma vie. Je déjeune avec elle, je fais ma vaiselle en y dansant, j’y cours à grand souffle, elle me conduit, me berce, me fais rêver, m’inspire et me respire. Elle me fait voyager sans escales, me panse les états d’âmes, m’enveloppe dans son monde et m’aide parfois à oublier le mien.

Bonne nuit

Nadz

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s