Conscience tranquille


Ça fait plus de deux semaines que je contemple la page blanche. C’est typique de moi, me mettre une pression inutile pour l’écriture de mon 250ième article de blogue. J’attendais pour une idée de génie, un éclair d’inspiration…rien. J’y pensais parfois dans la douche, quand je préparais le souper, en marchant sur le bord de la mer. J’étais bloqué et ce n’était pas plus de fibres qui aurait pu faire augmenter le transit d’idées.

Entretemps, le téléphone sonna et j’y répondis d’un allo distrait. Mon attention revint en entendant les mots malade, caillots sanguin, cerveau. WHAT!!!

Suivi le out of body experience qui dura quelques jours. La liste de questions sans réponses qui se bousculaient ajoutait à mon mal de bloc déjà persistant. Le 250ième billet de blogue devint soudain une niaiserie, quelque chose de complètement inutile dans ma vie. En fait, j’vous avoue que la liste de choses ridiculement inutiles dans ma vie augmenta proportionnellement avec la réalisation du diagnostic.

Je suis chanceuse d’être bien entouré, je remercie le ciel, mais peu importe je me sens seule. La vie continue, les gens se lèvent pour continuer leur petit train train quotidien et moi je continue de prendre des pas de côtés qui m’éloigne de la réalité superficielle.

D’une certaine façon, je suis fière de tout ça. Je réalise qu’il y a beaucoup de choses simples qui font que la vie vaut la peine d’être vécue. Je vous épargne la maladie en vous faisant ma liste. Ma liste secrète de choses importantes dans la vie.

Alors, allez-y, lisez, vous ne vous réveillerez donc pas à 90 ans sur votre lit de mort avec des regrets pleins le coeur. Ah pis de rien, au cas où vous me direz un petit merci.

Prenez du temps pour vous pour faire ce que vous aimez et ce pas juste une fois par année mais à tous les jours et le plus souvent possible. Mettez du temps pour vous à votre agenda comme vous en réserver pour tout vos autres rendez-vous. Et de grâce ne vous sentez pas coupable de le faire. Le temps vaut plus que n’importe quel montant d’argent.

Ayez confiance en vous. Que ce soit au travail, à la maison ou partout en fait. Votre parole et vos convictions sont aussi valables que celles de n’importe qui.

Contentez-vous de peu et vous serez heureux. Vous devez travailler deux emplois à temps pleins et trois à temps partiels pour continuer à vivre votre vie de surconsommation ? Demandez-vous plutôt pourquoi vous remplissez votre vie de choses inutiles. C’est pas un chandail neuf ou une belle paire de souliers qui feront de vous un immortel. Quand vous serez malade et que vous aurez peur la nuit ce n’est pas en vous recroquevillant dans votre linge neuf en serrant vos billets de 20$ que vous vous sentirez rassuré. Travailler moins, vivez plus. Ce sont les beaux souvenirs qu’on emporte partout avec nous qui enrichissent notre vie.

Suivez votre coeur et rien d’autre. Il sait toujours la réponse et vous le savez que j’ai raison. La plupart du temps quand vous vous demandez des questions existentielles, ou pas, votre coeur en connait déjà la réponse depuis longtemps. C’est vous qui vous vous obstinez avec lui.

Manger bien et mieux. Vous y penserez à deux fois au hamburger de trop que vous avez ingurgité si 10 ans plus tard c’est cette alimentation de marde qui vous aurait possiblement donné du temps supplémentaire avec vos proches. Si vous n’aimer pas manger santé ben forcez-vous. Vous aurez une plus belle peau, de plus beaux cheveux, une meilleure concentration, un plus beau body en général.

Prenez soin de votre corps. On en a un et un seul. Ça me fais toujours rire de voir des maudits gros obèses qui font shiner leur gros truck. C’est comme si, en cour de route, ils ont oublié que leur corps était leur premier moyen de transport. Passer des heures à frotter un char et pleins d’argent et dire comme excuse qu’ils n’ont pas d’argent ni le temps de s’entraîner un peu. Foutaise!

Apprendre à rien faire. Les gens sont tellement stressés qu’ils ont oubliés comment rien faire. Ils ont une journée de congé et au lieu de simplement ralentir le rythme, de souffler un peu, d’aller marcher dehors d’un pas tranquille, ils se lancent comme des innocents dans le ménage, le lavage, le repassage. Question, s’il vous restait une journée à vivre que feriez-vous de cette journée? Je ne sais pas pourquoi mais j’suis certaine que le ménage ne vous a même pas traversé l’esprit.

Pardonnez. Pas pour les autres mais pour vous. Vous vous sentirez tellement mieux.

La plupart des situations, même les pires, sont, je ne sais pas pourquoi, drôle. Alors riez, à pleins poumons, à gorge déployée. Entre pleurer et rire, le rire est toujours mon premier choix.

Sortez danser ça défoule. Si vous ne pouvez y aller, installez-vous un système de son à la maison et lâcher vous lousse! Monter le son et faite bouger ça s’te corps-là. Vous êtes trop gêner à cause des voisins? Ben fermer vos rideaux! Vous aurez seulement le droit de vous asseoir lorsque la brume envahira vos fenêtres.

Profiter de la nature, les pieds nus dans le sable ou le gazon l’été et faites des bonhommes de neige l’hiver.

Jouer avec un enfant son sourire et son insouciance vous feront oublier vos petits tracas.

Faite de quoi d’impulsif juste pour le plaisir. Sortir de notre fameuse zone de comfort. C’est toujours apeurant mais ça nous donne des ailes.

Passer du temps avec votre famille et vos amis les plus chers.

Faites vous masser. Ça ne fait pas seulement du bien au corps mais à l’âme. Faites connaissance avec un ou une professionnelle avec qui vous avez confiance et laissez-vous gâter. La plupart des compagnies d’assurance paie pour ce genre de traitement mais presque personne en profite. Je n’ai jamais compris la logique. Ça doit être à cause de la fameuse excuse du manque de temps!

Essayer une activité nouvelle, n’importe quoi pourvu que c’est du nouveau pour vous. C’est plate la routine!

Si vous etes fatigué…dormer! Peu importe l’heure, écouter votre corps. Y’a t-il de quoi de plus luxueux que la sieste?

Réaliser vos rêves en les écrivant et en prenant les mesures pour les atteindre. Aucuns d’eux n’est impossibles.

Faites l’amour souvent. Si vous avez un amoureux(se) profitez-en et oublier les complexes. Si vous n’avez pas d’amoureux, trouvez-vous un amant et si vous ne voulez plus faire l’amour avec votre amoureux ben…changer d’amoureux! Passer au suivant. Il n’est jamais trop tôt ou trop tard pour se sentir aimé 🙂

Arrêter de remettre à demain les gestes important. Ce n’est pas sur le lit de mort qu’on doit balbutier le plus rapidement possible tout ce qu’on aurait du dire en buvant une bonne bouteille de vin tranquille en tête à tête.

La vie c’est ici, maintenant, pas dans 1 an, 10 ans ou quand les enfants seront grands, quand vous aurez la grosse maison, quand vous obtiendrez votre promotion, quand vous serez plus mince, quand la température le permettra. Le bonheur, il s’en cali…de tout ça.

Alors 1, 2, 3…GO!

Nadz

Merci de me lire encore et toujours. Suivez-moi via facebook ou encore inscrivez votre courriel pour vous abonnez.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s