L’arbre des mots


Après l’atteinte de mon objectif initial de 25 000 hits sur mon petit blogue anodin de fille de fond de bois de campagne, j’ai repensé à la validité de ce petit coin d’écriture dans ma vie.  Est-ce que je le flush, tout simplement ?  Ça fait plusieurs années que je me vide les veines cérébrales via cet univers virtuel, est-ce que ceci est encore potable?

J’ai prise quelques semaines pour y réfléchir à tête reposée les deux mains dans le jardin.  Et la réponse ultime est OUI.  Oui pour moi, ma propre santé intérieure, ce petit coin me permet de m’exprimer librement dans un de mes moyens d’expression les plus efficace.  Quand j’écris, je sens littéralement les papillons volés dans mon ventre comme la première fois que quelqu’un tombe en amour.  Imaginez, tomber en amour à répétition à toutes les fois que j’écris.  C’est comme une drogue.  Plusieurs me demande, ben pourquoi tu écris, ça prend du temps et en plus tu n’es pas payé?

En effet je fais ça gratos parce que ceci n’est nullement un besoin mais une nécessité.  Et en fait, je m’en contrefiche que les gens me lisent ou pas, je le fais pour moi et ça me fais du bien et c’est tout ce qui compte vraiment.  Et non, le facteur temps n’est pas un enjeux car écrire un blogue pour moi entre la première lettre et le dernier point prends toujours moins de 30 minutes.  Je ne sais pas qu’elle sorte de relation bizarre et que je ne peux l’expliquer mais j’entretiens depuis 36 ans avec les mots une grande histoire d’amour,  ils me font vibrer.  Il me suffit d’écrire le premier mot et par la suite le reste s’écrit tout seul.

J’écoutais une des dernière entrevue de Maya Angelou par Oprah et cette grande femme croit que les mots possèdent tous un certain niveau de vibration et d’énergie, que dans les années ou siècles à venir les chercheurs vont découvrir que les mots nous donnent ou nous enlèvent de l’énergie dans le même genre que la méditation par exemple.  C’est pas fou comme théorie.

Il y a des mots qui nous font instantanément nous sentir mal comme cancer, maladie, déchets, décès, chaque mot nous donne une image virtuelle, comme un flash dans notre cerveau, ils peuvent aussi nous donner une sensation dans le nez haha comme par exemple si j’vous dis pizza, parfum de ma mère ou grand-père ou mari (quelqu’un près de nous qu’on aime), popcorn, biscuit.  Avouez que y’a une tite  »whiff » qui vous à frôlé le nez et ce simplement en lisant un mot.

Il y a des mots qui nous font sentir bien à l’intérieur comme amour, rire, danser, plage, soleil, embrasser.  De plus, étant une dévoreuse professionnelle de bouquin de tout genre, je peux vous garantir que lire un passage érotique nous donne chaud (prenez Fifty Shades of Grey et là je parle pas ici de Playgirl, pas de photo, juste des mots), un roman d’amour nous donne des coeurs dans les yeux et nous fait rêver à grands coups de ouhhhh et aaaahhhh, qu’un livre d’horreur bien détaillé et macabre nous donne de l’insomnie et même parfois des hauts le coeur à force que c’est du graphique.

 

Pourtant, ce ne sont que des mots!

Sur ce, je suis de retour, la maladie de l’écriture m’habite, j’ai toujours tenté en vain de la repousser mais maintenant j’ai décidé de la laisser grandir en moi.

 

Bonne journée ensoleillée 🙂

 

Nadz

J’vous invite à vous abonnez à mon blogue via courriel en haut à droite.  Vu que tsé, j’vais en écrire encore plusieurs pis que vous ne voudriez pas en manquer! 😛

http://www.oprah.com/own-master-class/Dr-Maya-Angelou-on-the-Power-of-Words-Video

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s