La fille aux allumettes


Une année qui se termine une nouvelle qui s’élève.  Chaque fin promet un renouveau.  Tout est toujours un éternel recommencement.  Les fins d’années me rendent toujours nostalgique.  Je ne peux l’expliquer, simplement que j’y retrouve toujours un petit bouchon dans la gorge et des papillons dans l’estomac à chaque matin du 31 décembre.  Les deux pieds au bord du précipice, prête pas prête j’y vais.

Cette année, le vent s’est levé, le soleil s’est pointé, les oiseaux ont chantés.  J’ai réalisé tellement de choses, qu’un seul blogue n’est pas assez pour toutes vous les énumérer.  C’est comme si qu’en lâchant la rampe en me disant il arrivera ce qu’il arrivera, que finalement la vie m’a sourie.  En ayant le courage d’être qui je suis, j’ai été libéré d’un énorme poids que je portais inutilement sur mes épaules depuis bien longtemps.

Une des plus grande leçon par contre, je l’a trouve un peu plate, mais je réalise qu’elle est bien réelle, est qu’on ne peut faire apprendre à quelqu’un ce que nous on apprend.  Il y a des choses, qui doivent être réalisées intérieurement avant de pouvoir être mise en pratique.

On peut donner des conseils, tenter d’aider, prêter main forte, avoir les meilleures intentions du monde, si une leçon de vie n’est pas prête à être comprise, y’a rien à y faire.  Cette lumière, elle vient de chacun de nous, individuellement, parfois je sens que la mienne déborde, j’aimerais éclairer les gens proches autour de moi, mais ce n’est pas un feu qui se donne, qui se partage, on doit le nourrir pour soi, tout simplement.

Souvent je croise des gens fatigués, qui donnent, donnent et redonnent, beaucoup plus qu’ils en reçoivent, qui s’épuisent à vouloir tout donner pour ne rien recevoir en retour.  Je vois des gens dans des relations malsaines, des gens qui mangent mal, dorment pas, se regardent engraisser à grands coups de malbouffe, se stress à se stresser, des gens qui mentent pour bien paraître.  J’ai juste le goût de les gifler, de les  »shaker » et les mettre face à leur miroir, de leur dire AYE, tu mérites mieux, de toi, des autres, té tellement plus.  Ils changeront pour une journée, parfois deux, mais retomberont tôt ou tard dans leurs vieilles habitudes de merde.

On a tous connu une fille qui sort toujours avec le même type d’homme, des gens qui ont des problèmes de poids, pas parce qu’ils sont malade mais parce qu’ils mangent une partie de leur mal être, des gens qui ont tout mais ne sont jamais satisfaits, des gens qui n’osent élever la voix et s’affirmer et se font marcher dessus le sourire aux lèvres, des gens qui s’excusent au lieu de dire NON.

La meilleure chose à faire est d’être là, quand ils auront besoin de parler, de prêter oreille et d’écouter.  Un jour ou l’autre, ils trouveront aussi la lumière, c’est une marche qui se fait seul, une conclusion qui ne peut être écrite avec une plume empruntée.

Les épreuves sont là, pour nous aider, nous faire réaliser, les erreurs sont les meilleures leçons de vie.

Pour 2015, je vous souhaite de trouver votre propre petite allumette et de l’a faire craquer, même si c’est juste sur une vieille canne rouillée, c’est avec des étincelles qu’on fait des feux d’artifices !

 

Santé, bonheur, rire, amis, familles

 

Mouah!

Nadz

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s