Tindette


Ce soir, j’ai envie de me commander du stuff sur internet.  J’suis assise sur mon sofa, j’suis habillée en mou, et je browse le web à la recherche de la perle rare.  Le morceau qui me fera comme un gant.

J’ai envie d’écrire de quoi de drôle, me semble que ça fait longtemps.  J’étais décollé sur une lancée philosophique remplie de beaux mots à 100 piastres, mais j’ai le goût d’utiliser des mots à 5 cents juste pour une fois.

En plus, le comble du désespoir, j’ai le goût de parler du online dating, sacrilège, moi la femme mariée !  J’peux pu parler de ça le dating, je dois faire comme si je ne connais plus rien du sujet, malgré le fait que tsé, j’me suis marié à 36 ans.  J’ai vécu avant le mariage, contrairement à ce que mon mari pense….chuuuuut….je n’étais pas vierge ma nuit de noce. (oupsi)

Le online dating, avec toutes ses applications, c’est le comble du magasinage en ligne.

Y’a toutes sortes de magasins, même principe comme si tu t’achetais du linge dans le fond.  Y’a des catégories  »at large » (y’a aussi des catégories gros format, mais ça c’est pour une autre fois) comme par exemple il y a des sites de rencontres ordinaires du genre, tu y affiches ta photo de profil, tu écris une petite histoire ben ben cute sur ta personne et tu termines en remplissant les cases, âge (subjectif), poids (toujours 10 livres de moins), taille (toujours quelques pouces de plus) sexe, féminin ou masculin.

Faut préciser, car y’a aussi des sites juste pour le sexe et alors là, la question n’est plus relative à simplement mâle ou femelle.  Ces sites demandent plutôt la question sexe en donnant comme choix de réponses quelques chose comme ceci :

avec une caméra

avec un homme

avec une femme

avec une femme et un homme

avec deux hommes

avec deux femmes

avec plus que deux hommes

avec plus que deux femmes

avec le voisinage

en public

live on stage

dans l’allée des produits surgelés

à la belle étoile en gang

à la belle étoile avec toi en te regardant dans les yeux et le voisinage qui espionne

Y’a aussi le fameux Tinder qui semble ben populaire ces temps-ci.  Tsé le site où tu juges une personne juste avec sa photo?  Il manque juste le scratch and sniff comme upgrade et le tour est joué.

Un peu comme une paire de jeans magasinée en ligne.  Tu l’as regarde une première fois, la coupe est accrocheuse, elle se moulerait bien à ton corps, en plus, y’a l’option de retour si ça fitte pas!  J’sais pas, des fois qu’il y aurait un défaut de manufacture or something.  Elle pourrait être trop grande, trop petite, trop ample, trop rude, pas assez extensible, te donner un rash …

C’est facile, tu peux y magasiner à toutes heures du jour ou de la nuit, le magasin est ouvert 24h sur 24, t’as même pas besoin d’y aller toi-même, tu peux prendre la face de quelqu’un d’autre si l’envie te pogne.

Comment tu fais pour choisir quand y’a un choix infini et toujours des nouveaux modèles à chaque semaine ?  En spécial cette semaine, le modèle sport avec son gros muffler silencieux ou en option de luxe ses tires bien gonflés.  La semaine prochaine, manquer pas notre spécial 2 pour 1 juste avant les fêtes!

Pour une fois, j’suis contente d’être  »vieille » parce que j’ai pu connaître c’était quoi le dating avant l’ère de l’écran.  J’essaie d’imaginer la réalité d’aujourd’hui et des fois ça me dépasse un peu.  Pas parce que je ne l’ai jamais essayé, mais parce que j’ai pu connaître les deux. (à ne pas confondre avec bisexualité)

Ah c’est ben l’fun, don’t get me wrong, y’a des avantages à vivre des aventures sans but, mais c’est comme manger des aliments vides, après un bout t’as faim pour de quoi qui va te rassasier, pas juste goûter bon.

Y’a aussi l’énergie des gens, une personne en chair et en os, dégage une énergie, quelque chose bien à elle, qui ne se transmet pas virtuellement.  J’sais pas, ta face est ben cute, mais en vrai, j’aime pas ton parfum, tes manies me turn off, ton maquillage craque, ton regard est vide sans caméra, ton rire est forcé et tu ne sais plus quoi faire de tes mains sans ton clavier.

Bon, ça y’est, j’suis repartie dans la philosophie de l’être.

Sur ce, dodo pour moi,

Mouah

Nadz

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s