Bataille d’oreiller


Incapacité terrible

De ne pouvoir reposer ses mots

Sur la page des oreillers

Inspiration anxieuse entre le corps nu de l’autre

Et la page blanche de ta plume

Chronique amoureusement fluffy

Où je me surprend à encore retenir mon souffle

Malgré le vent qui souffle de tous les bords

Tu me regardes distraitement m’envoler

Et tu cours toujours

Comme avant

Mal d’amour cellulaire

Qui check les photos de profil

Comme on magasine un char deuxième main

Preloved

P’tit coup à droite, gros coup à gauche

Toujours avec la pédale au plancher

Et le cul dans le lit

King size ta vie

Il te reste ben ça

Depuis que la lumière ne clignote plus dans tes yeux

J’ai pas fais exprès quand j’ai craché sur le moteur

Je sais, j’sais pu

Incapacité terrible

D’être vulnérable dans mes bras

Ou dans les siens

Peu m’importe

Les oreillers sont blanches de toi

 

Nadz

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s