Lettres aux oubliés


Mon ami Martin et une chanson composée par lui-même et dédiée à ses oubliés, il faut absolument écouter la chanson en même temps que vous faites la lecture de ce blog…mélancolique et les lamentations de l’harmonica vous touchent droit au coeur.

 

Avoir la chance d’écrire une lettre et de l’a faire parvenir à une personne partie pour un meilleur monde…qu’est-ce que l’encre mélangée aux larmes sur la page raconterait ?

Juste une simple page pour y laisser parler votre tête, votre coeur, votre âme…une dernière pensée, un dernier mot, une dernière poignée de main, un dernier clin d’oeil, un dernier regard, un dernier souffle, un dernier soupir, une dernière caresse, un dernier baiser, un dernier au revoir …

Une deuxième chance pour leur dire je pense encore à toi, leur poser les questions non répondues, les pourquois ? les comments ? les «t’en rappelles-tu ?»

Une page blanche qui serait rapidement remplie de mots se bousculant les uns contre les autres, tentant tant bien que mal d’avoir une petite place pour tout écrire, tout dire.  Tous les souvenirs, les mots «qu’on aurait dont du dire», les choses qu’on regrettent d’avoir dites.

Je t’aime, je m’ennuie, je pense souvent à toi, je suis encore ici et toi là-bas, je ne t’en veux plus, je m’en veux tellement,si tu savais comme on à changé, si j’avais su, je rêve encore à toi, pourquoi c’est si injuste, les enfants ont grandis, j’ai trouvé une photo de toi au fond du tiroir, c’était ta fête y’a pas longtemps…

On commencerait par mon ami, maman, grand-père, mon amour.  Les frissons nous parcouraient le corps, les pleurs nous secouraient l’âme, mais le sourire serait sur nos lèvres à l’idée d’avoir une dernìère conversation pour tourner une page qui tarde à vouloir s’évader, un chapitre qui ne veut plus se terminer.

Chère Grand-Mère,

l’autre jour je me suis surprise à sentir ton odeur portée par une autre grand-maman et tous les souvenirs de mon enfance sont revenus d’un seul coup.  Ton rire quand tu préparais le pain dans ta cuisine, ta façon de tenir ta «sacoche» quand tu venais me voir au magasin où je travaillais, quand tu criais à pépère qui «bardassait» dehors que le dîner était près.  Tu es partie tellement rapidement un lendemain de Noël que je n’ai pas pu te dire au revoir, c’est pour ça que le temps des fêtes pour moi resteront toujours mélancoliques.   Je pense à toi fort fort et je t’aime beaucoup

Cher Pépère,

j’espère que tu es bien où que tu es et que surtout vous êtes ensemble toi et mémère.  J’espère que ton chien aussi est avec toi et que vous faites des siestes ensembles comme avant en écoutant la télévision.  T’en rappelles tu quand tu le tenais dans tes bras petit et qu’il dormait et que tu le berçais et que finalement toi aussi tu avais tombé endormi et qu’il était tombé par terre, sans qu’il se fasse mal mais on avait tellement rit !   Je t’aime beaucoup et je sais que tu veilles sur moi.

Chère Mémère,

le seul souvenir que j’ai de toi, j’étais toute petite je devais avoir 5 ans et tu m’ouvres la porte, un matin d’été, il fait soleil, et tu me regarde en souriant et me donne une orange.  Je sais qu’on avait beaucoup beaucoup de chose en commun mais tu es partie quand j’était si jeune que je n’ai jamais eu la chance de te connaître sauf à travers ton journal intime que je relis à l’occasion.  Tu étais comme moi, tu aimais lire, tu écrivais beaucoup et étais une femme d’avant son temps avec tes voyages à Montréal et à New York.  Je t’aime xox

Cher Pépère,

Je suis la première personne qui t’es trouvé lorsque tu es tombé.  Je suis allée avec toi à l’hôpital.  Quand tu t’es réveillé, j’étais la seule que tu reconnaissais, probablement parce que j’étais la dernière que tu vu avant ton accident.  Je veux simplement te dire que ton fils t’aimais beaucoup même si tu ne le reconnaissais plus.  Je sais qu’il te pardonne et qu’il t’aime. 

Mon cher Coco,

18 belles années dans notre famille, je m’excuse de ne pas avoir été là quand tu es mort.  Je sais que tu avais toujours été là pour moi, fidèle et sans jugement.  Je sais que tu es sûrement parti en paix parce ma soeur était là pour toi et qu’elle te tenait dans ses bras jusqu’au dernier souffle.  Jamais je n’aurais un autre chien comme toi.

Une lettre aux oubliés, parce qu’ils ne le seront jamais !  Une lettre aux oubliés pour ne jamais les oublier.  Ils vivent dans tous et chacun d’entre nous.

…………………

Nadz

Joignez ma page facebook : http://www.facebook.com/?ref=home#!/pages/Les-Aventures-de-Nadz/183858204997297

Publicités

16 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Veronique Gionet dit :

    WoW!! Que des frissons!

    1. Merci de me lire et de commenter ;o) Je suis contente que tu as aimé !

  2. Nancy dit :

    wow ya pas d’autres mots que wow super beau j’ai eu les larmes au yeux pis avec la musique a Martin ca été pire je me retenais de ne pas pleurer a chaude larmes. j’aime vraiment te lire c’est toujours intéressant se que tu écris beau travail.

    1. Merci Nancy, ça me touche vraiment que vous prenez tous le temps de me lire ! Merci merci !

  3. julango dit :

    Waaaaow… C’est beau 🙂
    Le bout sur le parfum de grand-maman m’a particulièrement touché; car à chaque fois que je sens « l’Air du temps » la même chose se produit pour moi. Nos grand-mamans se connaissais sûrement, elles vivaient dans le même village, malgré que la tienne était probablement beaucoup plus jeune.
    C’est vrai qu’on en aurait beaucoup à dire aux disparus…
    Bravo Nadia 🙂

    1. Oui c’est vrai que nos mémères auraient dû se connaître ! Oui la mienne est partie très tôt, à l’âge de 63 ans… Merci de me lire Julie 😉

  4. Anick dit :

    Je doit t’avouer que j’ai beacoup aimer te lire Nadia. Tu as fait dérouler un film dans ma tête. Ce que tu as écrit ma vraiment touchée et ta façon d’écrire est un délice… Merci à toi de nous écrire ;o)

    1. Merci Anick ! C’est très apprécié que tu me lis ;o)

  5. Anonyme dit :

    Ouff moi qui s’ennuie de mommy ce soir, tu m’as fait penser a ce que je lui dirait si j’en avait la chance…très touchant ton blog de ce soir.

    1. merci ;o) xox

  6. Martine dit :

    Nadz…Vraiment touchant!! pis en passant Avec la musique a Martin (il est bon!) Wow!
    combinaison parfaite!
    BRAVO a vous deux!

    1. merci ma belle Martine xox, je savais il y avait de quoi à faire avec cette musique là. J’ai dû l’écouter une bonne demi heure d’affilé avant d’enfin trouver une idée de blog ! Merci de me lire je m’ennuie de toi ma chume xox

  7. Valeric Clement Theriault dit :

    Vraiment beau Nadia tres touchant 😦 moi qui nes jamais capable de me concentrer en lisant !! avec tes blogs ca marche tes tres bonne Bravo 🙂

    1. ahahha ben au moins si mes blogs peuvent servir à ça ! merci Val de me lire !

  8. lili28 dit :

    C’est très beau Nadz! Vraiment mélancolique, j’avais les larmes aux yeux.

    1. Merci ;o) J’avoue que j’ai pleuré

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s